SOLOJOFF Dan

Daniil Andreevitch SOLOJEF, (en cyrillique: Даниил Андреевич Соложев), né à Saint-Pétersbourg le 27 février 1908 et décédé le 21 octobre 1994 à Paris, est un poète, peintre et illustrateur russe s’apparentant à l’école surréaliste et néo-primitiviste. Dan Solojoff est issus d'une famille de médecin. Il quitte la Russie en 1920 et séjourne tout d’abord en Bessarabie. En 1944, il est déporté avec sa femme dans un camp de travaux forcés en Allemagne. De 1945 à 1960, il s'établit à Lyon. Puis, à partir de 1960, il vit à Paris. Il meurt le 21 octobre 1994 à Paris. Il est enterré au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne). Artiste éclectique, son œuvre picturale (à l’huile ou à la gouache), sans se rattacher à aucune école, présente des caractéristiques proches du surréalisme et du néo-primitivisme chers à Marc Chagall qu’il rencontra à Cannes en 1962). Jean-Pierre Delarge le qualifie de « dessinateur elliptique et aquarelliste symboliste qui reprend parfois à Picabia le système des transparences ». Pour Jerzy Waldemar Jarocinski, dit Waldemar-George, « ses teintes phosphorescentes […] scellent progressivement l’unité et engendrent l’harmonie. Si le motif : oiseau de feu ou sirène, est un fil conducteur, la cadence des valeurs chromatiques apparaît comme la raison majeure de ses poèmes picturaux […]. Les œuvres de Solojoff trahissent un peintre slave, d’éducation française. »  À partir de 1957, il commence, en parallèle, une carrière d'illustrateur qui se traduit par de nombreux ouvrages dont ceux des éditions de Baudelaire, Verlaine, La Bible, etc. Il édita, lui–même, certains de ses livres.

© 2022 - Galerie125 Tous droits réservés