RODDE Michel

Michel RODDE est un peintre et lithographe figuratif français de l'École de Paris, né le 27 avril 1913 à La Grand-Combe (Gard) et mort le 20 février 2009 à Aiguèze (Gard).

Né à La Grand-Combe en comptant parmi ses ancêtres Carle et Horace Vernet, Michel Rodde, après l'obtention du baccalauréat en philosophie, suit des études juridiques à la faculté de droit de Paris. Incorporé en 1936 au sein du 22e bataillon de chasseurs alpins (2e compagnie), Michel Rodde rejoint pour deux ans la garnison de Nice, puis entre en 1938 au ministère des Affaires étrangères où il a pour collègue le poète Saint-John Perse1. Il retrouve le 22e B.C.A. en septembre 1939 lorsque, mobilisé avec le grade de sergent, il participe à la bataille de l'Ailette (1940), puis à celle de la Marne3. C'est ensuite pendant l'Occupation qu'il découvre la peinture.

En 1946, Michel Rodde revient vers l'administration diplomatique tout en fréquentant l'atelier d'Édouard Georges Mac-Avoy de l'Académie de la Grande Chaumière à Paris. En 1956, il démissionne de l'administration pour succéder à Robert Humblot comme professeur de dessin à l'École des métiers d'art, puis, en 1965, à Jean Aujame à l'Académie de la Grande Chaumière.

Les voyages de Michel Rodde sont liés tant à ses expositions à l'étranger qu'à ses recherches picturales : New York (1960 et 1964), l'Égypte (1974 et 1979), le Japon (en 1989 où il séjourne à Itsuku-shima, Kyoto, Nara et Tokyo), la Norvège (où en juin 1989 il s'intéresse notamment aux Îles Lofoten).

Il vécut en partage entre son appartement de la rue Lecourbe à Paris et, à compter de 1968, Montségur-sur-Lauzon (Drôme).

Michel Rodde meurt le 20 février 2009 et repose au cimetière de Pont-Saint-Esprit.
© 2022 - Galerie125 Tous droits réservés