PRESSMANE Joseph

Joseph PRESSMANE, né le 22 juillet 1904 à Berestetchko en Ukraine et mort en 1967 en France, est un artiste peintre et graveur franco-ukrainien appartenant à l'École de Paris.

Joseph Pressmane étudie à l'école des Beaux-Arts de Lviv et de Varsovie avant de s'embarquer en 1925 pour un grand voyage en Palestine. Une exposition personnelle lui est consacrée à Jerusalem en 1925

En 1927, il arrive à Paris où il voulait voir « des Cézanne ». « C'était bien plus pour regarder les œuvres des autres que pour exposer moi-même » confirmera-t-il. Naturalisé français, il travaille à l'Académie Ranson avec Roger Bissière et s’imprègne des maîtres français qu'il va voir tous les dimanches au Louvre. En 1932, il rencontre Léopold Zborowski qui lui achète plusieurs toiles. La décennie 1930 lui est cependant un temps de grande précarité qui le contraint à un emploi de peintre en bâtiment.

Pendant toute la Seconde Guerre mondiale, traqué par les Allemands, Joseph Pressmane reste caché dans les caves, les placards et les W.C. du boulevard de Port-Royal, trompant la souffrance physique et morale en dessinant et en lisant Platon. Il reprend la peinture à la Libération, participant à des expositions jusqu'au début des années 1960. A côté de ses paysages, de ses natures mortes, de ses figures et de ses portraits, on lui connait également des toiles représentant des scènes du folklore juif, par quoi, « préservant son identité de juif slave, il s'apparente à Chagall et à Mané-Katz », et quelques lithographies, ces dernières éditées dans le cadre de ses participations aux Salons des peintres témoins de leur temps.
© 2022 - Galerie125 Tous droits réservés