KISLING Moïse

Moïse KISLING étudie à l’École des beaux-arts de Cracovie. Son professeur Józef Pankiewicz l'encourage à se rendre à Paris.
En 1910, il s'installe dans le quartier de Montmartre, puis dans celui de Montparnasse. Pendant la Première Guerre mondiale, il s'engage dans la Légion étrangère. En 1915, il est sérieusement blessé lors de la bataille de l'Artois, ce qui lui vaudra la citoyenneté française.
Ami d'Amedeo Modigliani qui peint son portrait en 1916, Moïse Kisling est un acteur de la communauté artistique de Montparnasse. En 1917, il épouse Renée Gros, fille du commandant de la Garde républicaine, dont Modigliani fera le portrait (Madame Kisling, vers 1917, Washington, National Gallery of Art). Moïse lui-même peindra de nombreux portrait de Modigliani, avant sa disparition en 1921. Il a également peint Kiki de Montparnasse a de nombreuses reprises.
Juif, fuyant les persécutions antisémites nazies, il part se réfugier à Lisbonne puis à New York durant la Seconde Guerre mondiale. En 1943, il rencontre à Los Angeles la comédienne Michèle Morgan, dont il fit alors un portrait, développant chez cette dernière un intérêt pour la peinture.
Ses nus féminins et ses portraits lui valent une grande renommée.
Il a notamment résidé à Gassin, près de Saint-Tropez, où naquit l'un de ses fils, et en Bretagne, dans la villa de Creis ar park du village de Plougasnou.
© 2022 - Galerie125 Tous droits réservés