FALCUCCI Robert

Robert FALCUCCI (1900-1989) était un peintre, illustrateur, affichiste et décorateur français né à Châteauroux, le 10 avril 1900.

Il a travaillé pour le constructeur automobile Renault de 1923 à 1927, créant de nombreuses pages publicitaires dans des magazines, notamment pour Omnia et Automobilia. En 1927, il signe une page en couleur dans le magazine L'Illustration du 14 juin. En 1928, il travailla pour le couturier Paul Poiret (1879-1944). Ce dernier lui confie de plusieurs illustrations dans le somptueux annuaire Pan, signé de son pseudonyme Wurci, publication à destination de l'industries et des boutiques de luxe. Plus tard, il a travaillé pour le magazine ABC de Poiret.

Dans les années 1930, il illustre le programme du Rallye de Monte-Carlo (1931) et une affiche pour PLM qui fait la promotion de la liaison Juan les Pins-Antibes (1937). Dans les années 40, il travaille à l'Atelier 4, rue Georges Berger (Paris 17e) (1943). Il illustre l'œuvre de R. Hervouin «Guynemer, héros légendaire» (1944) et les œuvres de P. Riber, "Le lesté" et "Ouvert flèche"(1945) et les éditions "Colomba" de Mérimée Barry (1946). En 1948, il travaille comme peintre de l'Armée française.

Dans les années 1950, il a décoré la première Caravelle (1957) et une galerie cathédrale pour la rue Royale royale. (1958)

Dans les années 1960, à la demande d'Air France, il conçoit des décorations pour deux Boeing 707, respectivement baptisés "Château de Maintenon" et "Compiègne". Il se rend en Algérie pour servir dans une compagnie d'infanterie en Grande Kabylie (1960). Il dessine la statue de la monumentale Chapelle du Sacré-Cœur Saint-Pierre (crypte) (1960). Il conçoit le programme officiel du Festival de Cannes (1967).

Dans les années 1970, il s'installe à Saint-Aubin-Château-Neuf (Bourgogne). La rue où il a habité s'appelle maintenant "Ruelle Falcucci" (1970).

Dans les années 80, toujours peintre de l'Armée, il est choisi pour réaliser la couverture du programme officiel de la Fête nationale du 14 juillet 1982.

Dans la basilique Saint-Pie X de Lourdes (Hautes-Pyrénées), il a conçu les vitraux en gemmail des « Mystères du Rosaire » (1985).
Il est décédé à son domicile de Saint-Aubin-Château-Neuf (Yonne, Bourgogne) le 13 mai 1989.
Afficher en Grille Liste

4 articles

Par ordre décroissant
par page
© 2022 - Galerie125 Tous droits réservés